• chambre d'Astal

    la chambre d'Astal.

    La chambre est très grande. Elle comporte trois lits, une déserte ou sont rangés les médicaments, un lit de malade, ou les opérations sont menés, et un petit bureau ou sont rangés dans des tiroirs soigneusement triés différents outils pour piler, écraser, broyer, filtrer les plantes qu'on lui rapporte des forêts ou des champs .

    Son lit est à bonne distance des deux autres, et la pore est cadenassé  


  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Février 2017 à 15:49

    si tu veux qu'une image illustre ou une description, fais  et je mettrais

    2
    Mardi 21 Février 2017 à 16:08

    Astal ce réveilla en sursaut . On toquait à sa porte, la sommant d'ouvrir au plus vite .La gardienne des soins bailla, et regarda par la fenêtre, pas très pressé d'ouvrir la porte . Le soleil n'est même pas levé !

    -" Ouvre ! " La voie grave de son garde du corps la réveilla tout à fait . Elle enfila une robe, donna quelques coups de brosses à ses longs cheveux blonds, qui tranchaient sur les tintes sombre des démons . Puis elle ouvrit la orte ou deux hommes ce tenaient, l'un portant l'autre .

    -" Que lui est il arrivé au juste ? " questionna la demoiselle en faisant entrer son "client "

    -" Les tiens s'en sont pris à lui alors qu'il ..."

    -" Alors qu'il était du bon côté de la frontière ? C'est évident ! " dit elle, sarcastique . Elle fit étendre le blessé sur une table faîte exprès, et posa ses mains sur son front . Puis elle ferma les yeux . Le démon avait été blessé au dos, par une flèche .. Et évidement, la hampe était resté ! Les yeux toujours fermés, la jeune fille passa en esprit le long des chairs sanguinolentes, courent le long des muscles, vérifiant quels dommages avaient étés causés . Quand ré ouvrit les yeux, Astal savait quoi faire . Elle pris un chiffon, le mit dans la bouche du blessé, et pris avec des pinces le bout de la hampe de flèche qui dépassait . De sa main libre ,elle leva la main au dessus du cou du jeune homme blessé, et d'un atémi précis, l’assomma, sous les yeux stupéfait du garde .

    -" Le jour ou vous me donnerais les médicaments que je réclame ... " dit elle calmement, " je ne serait plus obligé de pratiquer ainsi . Il faudra bien que votre roi le comprenne un jour, pour le bien de mes patients . " Et d'un coup sec, elle tira sur la hampe, qui vint à elle aussitôt . Le blessé ce réveilla aussitôt en hurlant dans son chiffon . Il retomba sur sa couche, épuisé .

    Astal courut à sa déserte, ou elle rangeait les plantes que les démons avaient bien voulus lui laisser .Elle y pris une feuille d'aloe vera, coupa un bout, et approcha la sève de la blessure . Puis elle recousu adroitement la plaie, les sourcils froncés par la concentration . Enssuite elle prit le reste de bande de lin qui lui restait, et fit un savant bandage qui entourait le torse entier du démon assommé .

    Elle ce tourna vers son garde du corps .

    -" Il va falloir me le laisser quelques temps . Il a eut de la chance ! Les artères principales et la colonne vertébrale n'ont pas étés touchés . "

    Le démon, muet comme à son habitude, remercia d'un léger signe de tête et s'apprêtait à sortir, quand la jeune fille commanda sèchement .

    -" Je n'ai pas finit ! J'exige, pour le bien de mes malades, de nouvelles bande de lin, des plantes habituelles de la forêt, et des bandes tissés de lin . Et ce dès ce soir . " Le garde fit la grimace et parut vouloir rétorquer quelque chose .. Mais sous le regard sans appel de la jeune fille, il partit sans un mot .

    Dès que la porte fut fermé, Astal soupira . Encore une manche de gagné !

    3
    Mardi 21 Février 2017 à 16:13

    (D'accord merci ! )

    -Description : La chambre est très grande. Elle comporte trois lits, une déserte ou sont rangés les médicaments, un lit de malade, ou les opérations sont menés, et un petit bureau ou sont rangés dans des tiroirs soigneusement triés différents outils pour piler, écraser, broyer, filtrer les plantes qu'on lui rapporte des forêts ou des champs .

    Son lit est à bonne distance des deux autres, et la pore est cadenassé-

    4
    Mardi 21 Février 2017 à 16:17

    (woo ! je l'adore cette nana ^^)

    5
    Mardi 21 Février 2017 à 16:25

    ( oui, je pence que je vais beaucoup m’amuser à la jouer .)

    6
    Mardi 21 Février 2017 à 16:25

    (oui ^^)

    7
    Mardi 21 Février 2017 à 17:02

    Le blessé poussa un gémissement . Astal, qui broyait une feuille de lotus pour un faire un jus calmant, releva la tête et fronça les sourcils .

    -" Allons allons, messire la dent affuté, pas de faiblesse ! Vous n'allez pas mourir, et dans quelques jours vous pourrez marcher .." dit elle en ce dirigeant vers lui . Le malade regarda autour de lui, ses yeux méfiants parcourant la salle de long en large . 

    -" Ou suis-je ? "demanda t-il faiblement . 

    -" Vous êtes ici chez moi, seule guérisseuse de toute la ville ... " Astal s'attendait à voir du dégouts ou de la haine passer dans les yeux du jeune homme .. Tous connaissait les origines de la jeune fille . Mais non, tout ce que lut avec étonnement la jeune fille, ce fut une curiosité non feinte .

    -" Comment savez vous que je suis une dent affuté ? " demanda t-il, perplexe.

    -" Quand je vous ait recousu, j'ai remarqué plusieurs marques de griffures sur votre corps, et étant donné que vous êtes trop jeune pour avoir un animal, j'en conclu que vous en aîtes une .. Je ne vous trahirais pas, si c'est cela que vous voulez savoir .." commenta t-elle, sachant très bien que les Dents Affutés voulaient être les plus discrets possibles . 

    Le jeune homme fit une grimace , qu'Astal pris comme un remerciement .

    -" Restez couché et ne bougez surtout pas . Si vous avez soif ou faim, dîtes le .." dit -elle avec quelques lassitudes . Puis elle retourna vers son bureau, ou elle recommença à piler sa fleur de lotus .Le jeune homme ne répliqua pas, et le silence retomba dans la petite pièce ....

    -" Vous vous appelez comment ? Moi c'est Koriakine ! " Astal, sans relever les yeux de son ouvrage répliqua .

    -" Astal . " Nullement dépité par la loquacité de sa logeuse, Koriakine repris .

    -" Enchanté ! C'est joli comme nom, Astal . Vous savez, j'ai pas mal entendu parler de vous ! Mais je ne savait pas que vous étiez si jolie et si jeune ! Je pensais que vous étiez une vielle acariâtre et décrépit ..."  

    -"Merci du compliment ! " commenta la jeune fille tout en pensant intérieurement . Il ne pourrais pas ce taire non ? Je déteste qu'on me parle ! Un vrai moulin à parole ! Koriakine, sans doute bien élevé et avide de parler continua d'un ton d'excuse .

    -" Excusez moi .. Ce n'est pas ce que je voulais dire, bien sur ! Vous soignez beaucoup de monde ? C'est intéressant ?"

    -" Ho, oui, encore plus intéressant quand on n'est pas dérangé sans cesse ! " Apparemment, le jeune homme, 17 ans, pas plus,ne pris pas sa pour lui .

    -"Il est ou votre animal ? C'est un Phoenix non ? Moi, plus tard, (Astal s'attendit presque à l'attendre dire : quand je serais plus grand, ) j'aimerais avoir un tigre pour compagnon .. " Le cœur de la jolie jeune fille ce serra .

    -" Fuego est à côté .. " elle rajouta amèrement . " Gardé par trois gardes .. "Qui ne savent pas ce qui les attendent s'ils relachent un temps soit peu leurs attention ...Seulement voila !Les gardes, très zelés, ne relâchaient jamais leurs attention !

    -" Vous me faîtes penser à .. "

    -" Dîtes, vous ne pourriez pas arrêter de parler, rien que dix à quinze petites minutes ? Je déteste qu'on me parle pendant mon travail ! " 

    Koriakine ce le tint pour dit, et, non sans ce trémousser sur son lit en baillant et en toussotant, ne parla plus, pour le plus grand bonheur d' Astal .

    8
    Mardi 21 Février 2017 à 19:29

    La journée avait passé sans trop d'histoire . Le blessé ce montrait très agréable, et poli, ce qui était très rare . De plus il était doté d'une très bonne constitution, et avait déjà fait ses premier pas .. Avant de chuter lamentablement à terre . C'était le premier homme qu'Astal appréciait vraiment, parceque, malgré qu'il soit beaucoup trop bavard à son gout, il c'était montré non moqueur, aidant, et compréhensif vis à vis de la douleur de la jeune fille . Bref ils s’entendaient bien . Le soir, on toqua à sa porte . Astal alla ouvrir, et découvrit un nouveau blessé, la quarantaine, au visage balafré et qui marchait parfaitement bien tout seul . Il était accompagné par deux soldats ..

    -" C'est ici mon général ." Dit l'un sans même regarder Astal, ce qui eut don de l'énerver profondément, quoique elle n'en dise rien . Elle pris son sourire le plus avenant, et demanda poliment .

    -" Que puis-je faire pour vous ? "

    -" Mon bras ne fonctionne plus .Comme si on me l'avait vidé de tout muscles ." -" Paralysé quoi ! Bon, entrez . " Comme le soldat voulait emboiter le pas au général, elle lui ferma violemment la porte au nez, un sourire de défi aux lèvres . Le général ne s'en rendit même pas compte . Il s’installa sur le lit d'hospitalisation,  ( Koriakine avait été déplacé dans un lit de repos ) et attendit .

    La jeune fille posa ses mains sur le front du paralysé, essayant de ne pas frisonner de dégouts au toucher . Cet homme lui était profondément antipathique .  Comme pour Koriakine, elle parcouru en esprit le bras de l'homme, de la main jusqu’à l'épaule . Elle fit une petite grimace . Le bras n'était pas cassé, mais l'épaule c'était démise, froissant en même temps tout les muscles du bras .

    -" Rassurez vous meussieur ce n'est pas grave . Sa va sans doute faire mal" prévint elle, en maintenant d'une main l'épaule luxé, et en prenant la main du blessé . D'un coup sec elle tira la main, par le poignet, tout en tenant fermement l'épaule dans la même position . L'épaule ce remit instantanément en place, et l'homme resserra automatiquement sa main sur celle d'Astal . Ses ongles étaient longs et sales, et il était très fort . Ses ongles s’enfoncèrent dans la chaire de la jeune fille, qui, plus sous le coup de la surprise que de la douleur poussa un cri . Elle ce dégagea rapidement et secoua un instant la main d'un air profondément dégouté, sous l’œil mauvais du général .

    Comme il ne bougeait pas, Astal dit, un peu surprise .

    -" C'est bon, mon général . Vous pouvez partir. "

    -" Mais j'ai encore mal .. Vous ne croyez quand même pas que j'ai fais le voyage jusqu'ici pour m’entendre dire que je peux repartir ? " Sa voie était froide, menacent . Astal ne ce laissa pas démonter pour autant . Elle regarda froidement le général et lui désigna la porte du menton .

    -" Mon général, vous êtes en bonne santé, votre épaule peux de nouveau marcher, et, sauf votre respect, je trouve cela stupide d'être venu me voir pour si peu !  Votre roi a été très clair la dessus, je suis là pour soigner vos blessés . Pas de gros généraux qui comptent profiter d'une jeune fille pour dormir dans de bons draps pas cher .

    Mais l'homme ne l’entendait pas de cet oreille .

    -" Je suis très bien placé à la coure, et personne, surtout pas une péronnelle comme toi, ne peux me dicter ce que je veux faire .. " Sa voie ce fit plus douce, mielleuse . " J'ai toute autorités ici ... Je pourrais faire tuer votre phœnix d'un claquement de doigts .

    -" Je refuse de vous croire ! " cracha Astal, devenue subitement un peu plus pâle . " Sortez tout de suite de chez moi  ! C'est indigne d'un général de ce comporter comme vous le faîtes ! Vous n'êtes qu'un vieil avare décrépit ! Je suis sure que vous avez assez d'or pour vous payer la meilleure chambre de cet hôtel .. " Elle savait qu'elle était allé trop loin . Mais il était trop tard . Et pourtant elle eut peur tout à coup . Et si le roi fait tuer Fuego parce-que j'ai été insolente ? Non, il ne ferais pas sa ? Elle essaya de ce réconforter et ..

    Sous l’insulte le général avait étendu la main pour attraper la fille, et lui faire payer ses mot . Mais Astal avait de bon réflexes . Elle bondit en arrière, et chercha naturellement une arme pour ce défendre  .. L'homme devant elle ce leva, la figure convulsé par un rictus mauvais . Elle ce tapis contre le mur, cherchant une échappée .. Déjà le général était sur elle . Astal ce prépara à ce défendre .Dans sa tête naquit soudain une flamme ..Fuego ! Le phœnix sentait le danger de son amie, et, ne pouvant rien faire, paniquait à son tour . Sa lui faisait extrêmement mal à la tête . Au moment ou le général levait la main .. Il s’effondra . Derrière lui ce trouvait Koriakine, la face blanche comme un linge, un tabouret brandit au dessus de sa tête .. Qu'il laissa tomber . Astal eut juste le temps de ce jeter au devant de lui pour qu'il ne s’effondre pas sur le plancher  . Vite, Astal le transporta sur son lit, et versa de l'eau sur les bandes de lin qui l'entouraient, pour lui donner de la fraicheur .. Heureusement la plaie ne c'est pas réouverte .. Il est venue à mon secours ! Cette vérité la frappa de plein fouet .

    -" Vous venez de frapper un général ... " Koriakine ouvrit difficilement les yeux .

    -" Je ne pouvais pas le laisser vous faire du mal .. C'est indigne de tout être humain de vous menacer comme il l'a fait . Je vous promet qu'il ne vous arrivera rien . Nous les dents acérés, chassons et combattons en groupes . Nous sommes soudés, et nous nous soutenons . Mes compagnons m'aideront à régler ce problème .. Et je témoignerais pour vous . Moi aussi j'ai des relations, comme il dit et .. "  

    -" Taisez vous ... Je vous en pris ! Vous n'auriez jamais du faire sa, votre plaie aurait pu ce réouvrir, et cela aurait été très grave . "

    -" Non .. Attendez . J'ai pitié de vous . Quand je serait guéris, je vous promet que je vous aiderais ..à vous .. enfuir . " Il retomba, inanimé, sur sa couchette.

    M'enfuir ? Pourquoi m'aiderais t-il ? Ses mots résonnaient agréablement à ses oreilles . Elle avait parfois essayé .. Sa ne marchait jamais . Mais avec une aide .. Pourquoi pas ? Un nouvel espoir naquit dans le cœur de la jeune fille .

    J'y arriverais . Elle ouvris la porte, ou les gardes et leurs animaux attendaient.

    -" Votre général c'est endormit et a roulé à terre . Il est guéris .. Si il raconte des choses incoérente à son réveil, ce sera certainement le coup sur sa tête . Ne vous en faîtes pas pour sa, et donnez lui beaucoup de repos . "

    Et clac ! La porte fut de nouveau fermé .

    Astal poussa un petit soupir, et , ce changeant, plongea dans son lit en remerciant les dieux pour cette aide si inattendu .

    9
    Mardi 21 Février 2017 à 19:39

    (woo trop fort !)

    10
    Mardi 21 Février 2017 à 19:50

    (Tu a le courage de tout lire ?^^)

    11
    Mardi 21 Février 2017 à 19:54

    (bah bien sur ^^ )

    12
    Mardi 21 Février 2017 à 19:59

    (C'est pas si evident, il y a des gens qui ne peuvent lire dix lignes sans en avoir assez ^^ )

    13
    Mardi 21 Février 2017 à 20:18
    14
    Mercredi 22 Février 2017 à 11:10

    Le lendemain matin, Astal ce réveilla comme à son habitude tôt, et fis un peu de ménage, le plus silencieusement possible pour ne pas réveiller Koriakine . Elle prépara ensuite à manger,deux bols d'une substance qui ressemble au chocolat, mais en plus épicé, et quelques biscuits sec .Puis elle ouvrit la porte . Derrière ce trouvaient tout les médicaments et plantes qu'elle avait demandé . Certaines avaient encore leurs épines . Comment peuvent ils êtres aussi paresseux pour ne même pas m'enlever les épines ?? C'est pourtant pas compliqué ! Elle amena les plante sur son bureau, pris son gant unique en écaille de dragon et, tenant le haut de la tige d'une main, passa celle, la ganté, le long de la tige, de haut en bas . Les épines ce détachèrent sans aucune difficultés, sans rentrer dans les mailles serrés du gant .

    Puis elle les rangea dans la déserte . Retournant vers son bureau, elle pris dans une coupelle le jus de la feuille de lotus, qu'elle avait soigneusement pilé la veille, et le versa dans une petite bouteille ou elle marqua sur une petite étiquette : A base de fleur de Lotus . Boisson calmante .

    -" Vous faîtes sa tout les jours ? " Astal sursauta . peu de gens arrivaient à tromper sa vigilance . Elle hocha la tête .

    -" Oui . C'est ce qui m'occupe jusqu’à ce que mes patients ce réveillent ... " répondit elle, bien moins sèche que le jour précédent .

    -" Personne n'est venu vous voir, pour l'incident d'hier ?"  C'est homme est décidément très étrange .. Sa capacité à changer de sujet sans la moindre gêne en serait presque troublant !

    -" Personne . C'est étrange, quand je me conduit mal, ils peuvent me réveiller en pleine nuit, sa ne les dérange pas ."

    -" Soit le général a compris qu'il avait exagéré, soit il est allé voir le roi et c'est fait rabrouer ." dit simplement Koriakine . " J'aimerais voir si je peux marcher ... " Astal leva les yeux aux ciel .

    -" Vous vous souvenez de l'éffort que vous avez fait hier ? Ce sera pareil aujourd'hui si vous n'êtes pas patient . "

    -" Mais je me sent vraiment bien ! Allez venez m'aider . " La jeune fille fronça les sourcils . Elle détestait qu'un patient lui donne des ordres .. Mais c'est lui qui m'a sauvé ... Et il veux me délivrer . Il faut que j'arrête d'être aussi dure envers lui .

    -" Si vous insistez ! " Et elle ce plaça contre le lit du malade . Celui ci s'assit , pris le bras que lui tendait Astal, et posa les deux pieds à terre, précautionneusement . Ils commencèrent à marcher à petits pas . Puis :

    -" Me permettez vous de marcher tout seul ? " A vrai dire, Astal était très surprise que le jeune homme guérisse aussi vite . Elle hocha la tête et le lacha, tout en le surveillant de près elle réfléchissait : Comment ce fait il qu'il marche aussi facilement ?

    Ses gênes de loup bien sur ! La logique fit sourire la jeune fille . Elle ut cependant un mouvement de recul, quand subitement Koriakine disparu pour laisser place à un magnifique loup noir, aux yeux jaunes . Le loup s'approcha d'elle, et lui lécha la main . Astal rougit légèrement . Elle passa sa main dans le pelage du loup, jusqu’à trouver sa plaie . Elle n'était pas ouverte, seule une cicatrice montrait l'emplacement.

    -" Et bien ! Si tout mes patients étaient comme vous .. " Koriakine réapparut, le sourire aux lèvres .

    -" Grâce à vous je suis guérit . J'ai une dette envers vous . "Astal secoua négativement la tête .

    -" Bien sur que non ! Je suis une prisonnière, nous sommes ennemis de par le camp, et vous m'avez déjà sauvé hier . " Ignorant apparemment la réponse d'Astal, Koriakine repris .

    -" Hier, je vous ait promis la liberté . Je ne délirais pas . Je veux vous libérer, et ce sera aujourd'hui même . " Le cour d'Astal s'emballa . Elle aurait voulu hurler de joie, crier .. Mais une partie de soi même, qui n'avait pas oublié les traitements des démons en général, lui criait que c'était un piège, qu'il ne fallait pas y croire .Astal fit taire cette deuxième partie d'elle même . Comment pourrais-je douter de lui ? 

     -"Comment ? "

    15
    Mercredi 22 Février 2017 à 11:19

    (trop bien !!!)

      • Mercredi 22 Février 2017 à 11:40

        (^^ merci ! )

    16
    Mercredi 22 Février 2017 à 11:39

    -" Vous avez bien compris ? " Astal fit oui d'un signe de tête . La gorge serré, elle savait qu'elle ne verrais certainement plus de sa vie Koriakine, et, sans l'avouer, sa lui faisait vraiment mal au cœur .

    -" Dès que vous aurez libéré votre phœnix, vous partez . Vous avez aussi compris que je serait obligé de vous poursuivre ? Ils lâcheront sans doute plusieurs meutes à vos trousses, et je suis fidèle à mon camp ." Sa voie était presque suppliante . " Comprenez moi, je ne veux pas vous faire de mal .. Grâce à vous, j'ai compris que les angels ne sont pas tous mauvais . Si je vous trouve, je ferais tout pour retarder la meute . Mais je ne la trahirais pas . "

    Astal avait écouté tout ce long monologue sans bouger .

    -" Je sais .. Je comprend . " Elle ce dirigea vers la porte qui la séparait du Phoenix .

    -" Astal ? Je voulais vous dire ... J'ai vraiment apprécié de me faire soigner par vous et .. " Astal ce retourna, les yeux légèrement embués .

    -" Vous serez toujours le meilleur ami que j'ai jamais eu, Koriakine . " Et elle ce retourna, refusant de retarder l'inévitable . Elle pris le peigne qui ce trouvait sur son bureau, et le jeune homme ce mit devant elle . Astal appuya alors le peigne sur la gorge de Koriakine et cria, d'une voie parfaitement mesuré .

    -" Avance, démon ! " Le "prisonnier" ouvrit la porte en roulant des yeux fous . Mais il ne ce débattait pas . Devant eux ce trouvait les deux gardes, et un peu plus loin Fuego, qui poussa un cri mélodieux en voyant son amie .Les deux gardes fixèrent, hébétés, le duo .

    -" Ne me regardez pas comme sa ! " Cria d'une voie hystérique Koriakine . "Délivrez moi ! " Les soldats s'avancèrent, décidés .

    -" Si vous faîtes un pas de plus, je lui tranche la gorge ! Ce peigne est très aiguisé .. J'ai passé des jours, des mois entier à refaire ses lames . Et votre petit ami ne peux pas ce défendre ! Trop faible, un ? Libérez Fuego tout de suite, ou il en subira les conséquences . " grogna Astal, en appuyant un peu plus le peigne sur la gorge de son ami, qui ce mis légèrement à saigner . Un des gardes, le chef lança un regard désolé au prisonnier .

    -" Désolé mon gars, mais le roi nous tuera si on laisse échapper les prisonniers ... " Ce n'était pas vraiment prévu au programme .. Koriakine poussa un nouveau cri .

    -" Je suis le fils du seigneur de FeuVolcan ! Si vous me laissez tuer, vous ne pouvez pas savoir ce que fera mon père à vos familles ... "

    Les deux gardes ce regardèrent . Puis le plus jeune alla ouvrir à l'oiseau de feu, sous le regard carnassier des deux animaux des soldats, un faucon et une belette . Astal poussa un minuscule soupir de soulagement . Elle avança, son otage toujours prisonnier vers la porte . Les deux gardes les regardaient, les yeux graves . Fuego, heureux de pouvoir voler, voletait dans la pièce allégrement, mettant le feu à tout ce qu'il touchait .Astal ouvrit la porte, et jeta Koriakine sur les deux animaux... Par réflexe sans doute, le jeune homme ce transforma et écrasa la belette, qui poussa un couinement outré et le mordit à la patte . Le faucon ce joignit aussitôt à la bagarre, tandisque les soldats essayait d'arracher leurs bêtes au fils  d'un seigneur qui pouvait bien leurs faire payer au centuple chaque blessure .

    Astal était libre ... Fuego ! L'oiseau de feu ce posa sur son bras, en poussant un cri d’allégresse . Aussitôt Astal vit sa vue s’éclaircir, sa force d’antan revenir .Elle bondit hors de la pièce, son Phoenix volant à grande vitesse à son côté .

    Il passèrent devant le guichet en coup de vent, si bien que l’hôtelier n'eut pas le temps de fermer les portes . Déjà ils étaient dehors ... 

    17
    Mercredi 22 Février 2017 à 11:48

    (je peux intervenir ? faire le roi qui arrive à ce moment la pour tenter de te rattraper et lancer les meutes à tes trousse ?)

    18
    Mercredi 22 Février 2017 à 11:49

    (Oui vas y ! ^^ J'attendais justement ta proposition ^^ )

    19
    Mercredi 22 Février 2017 à 12:01

    Le roi, vite alerter par un de ses messages les plus rapide arriva, furieux, il gueula:

    -"Qui les a laisser s'échapper bande d'incapable !!!!!!!" sans laisse le temps au autre de répondre il continua "Mais dépêcher vous !!! rattraper la !!!! Je comptait faire chanter la reine des angels avec !!" Il couru alors à une fenêtre donnant sur la rue et vit la jeune femme s'enfuir, il hurla "Dans affûtées !!! sortez de l'ombre et attraper la !!"

    (suite à l'entrée de la ville)

    20
    Mercredi 22 Février 2017 à 12:03

    (Il a pas l'air commode ^^ )

    21
    Mercredi 22 Février 2017 à 12:04

    (non il ne l'est pas... je te laisse poster le premier com' à l'entrer de la ville...)

    22
    Mercredi 22 Février 2017 à 12:04

    ( oki !  )

    23
    Mercredi 22 Février 2017 à 12:06

    (mais fait simple au début ^^ j'ai pas fini moi ^^)

    24
    Mercredi 22 Février 2017 à 12:08

    ( Sa marche ! )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :