• port Ventdesplaines

    Voici le port où les bateaux accostent tous les jours. Très peu sont de marchandises à par les poissons car tout ce trouve sur les terres, mais plus pour les bateaux de voyage ou de plaisir.

    Attention à vos affaires et vos enfants, ne les perdez pas, certain voleurs, assassins ou mercenaires peuvent facilement y trainer


  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Mai 2017 à 19:48

    Le port, légèrement en retrait de la ville, étais lui même gardé par une muraille, et une porte, en cas d'attaque maritime . Solidement gardé, comme le reste de la ville, les gardes barrèrent tout de suite le chemin quand ils virent s’avancer Tamago et Styx, qui, outré, s'avança, les points sur les hanches .

    -" Je suis une chasseuse terrible, et je viens livrer mon poisson . Laissez moi passer ! " Dit elle, impérative . Un des soldat s'avança, la mine calme, dévisagent un peu trop la jeune fille . Mais elle ne s'en rendit pas compte .

    -" Excusez nous mademoiselle, mais nous ne faisons que notre travail . Votre heu ... Animal est trop gros pour entrer dans le port . Il créerais des ennuis aux marchand, avec sa carapace . " 

    -" Et moi je vous dit que je n'entrerais pas en ville sans Tamago ! " s'écria la jeune fille, en colère . " Je dois livrer mon poisson, et c'est pour la reine et ses convives ! Mon livreur m'a dit de livrer du poisson, je le livre, point ! Laissez moi passer ou bien il va vous arriver des bricoles ! " les deux gardes s'entreregardèrent . L'un deux eut le malheur de rire .

    -" Sauf votre respect je ne vois pas ce qui ... " En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le pauvre soldat étouffais entre les petites mains de Styx . Son ami cria un :

    -" Hola ! " et pointa sa lance vers la jeune fille, qui, d'un savant coup de pied, lui déplaça l'épaule, tout en maintenant son camarade . Et maintenant vous me laissez entrer ? ..." siffla t-elle, le regard dur .

    -" Arrête Styx  ." La voie calme de Tamago n'étais pas mauvaise, pas du tout impatiente . Elle disais sa sur le ton de la conversation .

    -" Ce sont des soldats de la reine que tu agresse . Tu es même en train de tuer ce pauvre soldat. "  Styx stoppa net son geste, et relâcha doucement la gorge du soldat, qui tomba à terre, le souffle brièvement coupé . D'autres soldats accouraient sur les lieux, la mine patibulaire . Comme si il ne c'étais rien passé, ou que Styx avais oublié, elle parût franchement surprise quand un garde l'attrapa par le bras . 

    -" Venez avec moi ma petite dame ... Et plus un geste surtout ! "

    -" Mais je n'ai fait que défendre mon amie ! Ses soldats ne voulaient pas la faire rentrer ! " s'écria t-elle, outré, et crispant de nouveau les points . Pile à ce moment, un homme sortit de la ville, et courut vers Styx et les soldats .

    -" Relâchez là ! Mais relâchez là donc ! C'est un chasseur crue que j'ai embauché elle me rapporte ses poissons . " Le soldat qui avais attrapé la jeune fille grogna .

    -" Voila de curieuses manières de ramener du poisson ! Elle m'a bousillé deux hommes ! " 

    -" écouytez mon brave, ceci n'est qu'un malentendu . Cette fille me livre du poisson pour la reine, vous n'allez pas m'empêcher de livrer ce poisson à bon port non ? " Le soldat regard alternativement la fille, sa volumineuse amie, et le livreur .

    -" Très bien  ! Mais si cette fille recommence..." Il fit signe de transporter les deux hommes à terre, mis deux autres à leurs position, et repartit vers sa caserne , en bougonnant . Le livreur regarda la fille, attendant sans doute un merci, qui ne vint jamais . 

    -" Gardez celà à l'esprit, jeune fille  : Je vous ait sauvé la mise parceque vous ne me demandez pas d'argent, et que vous êtes mon seul livreur de poison . Mais dorénavant, je vous attendrais ici . C'est plus prudent . " Styx haussa les épaules .

    -" Tu ne le remercie pas ? "

    -" Et pourquoi ? Il l'a dit lui même, c'est pour de l'argent qu'il a fait sa . "

    -" Hum . " Styx regarda, surprise, son animal, et attendit patiement qu'on décharge tout leurs poisons . Puis Styx partit vers la ville, tandisque Tamago partais vers la mer .

     

    2
    Vendredi 19 Mai 2017 à 21:53

    Matt avait tout vu, adossé dans l'ombre. Il la regarda partir mais tenait a la suivre. Cette fille avait l'aire bien violante pour peu de chose et il tenait a la suivre un instant pour s'assurer qu'elle n'allait pas agresser quelqu'un d'autre... si ca ne tenait qu'a lui, elle serait deja au cachot.

    3
    Samedi 20 Mai 2017 à 09:48

    (Suite à la rue marchande )

    4
    Jeudi 10 Août 2017 à 21:00

    Styx s'arrêta . La nuit tombais rapidement maintenant . On n'y voyais plus rien. Prenant ses repères, elle repartit, mais un peu moins vite, sa colère ce calmant au fur et à mesure . Tout à coup, une ombre ce profila sur le côté, contre un entrepôt . Styx accéléra légèrement le pas, mais la silhouette ne ce laissait pas distancer . Deux secondes plus tard, une autre silhouette ce profilait de l'autre côté . Elles ce rapprochèrent pour la prendre en sandwich, mais la chasseuse les distança en ce mettant à courir .

    Elle s'arrêta, parce-que, pendant sa course, elle n'avais pas vraiment regardé ou elle mettait les pieds. Inspirant un grand coup, elle ne sentit d'abord rien ,et  crût à une sécurité relative . Mais ensuite, elle entendit un minuscule bruit, un caillou roulant sous une chaussure . Enfin, entendit! C'est un bien grand mot. Disons que soit on est chasseur cruel, soit on ne l'est pas . Une partie de l'orque était toujours présente, et c'était ses ondes qui l'avaient avertit . Qu'elle ce concentre, et elle entendrais la respiration des deux hommes qui la suivaient . Elle ce retourna vers eux, qui arrivaient .

    Ils s'arrêtèrent, surpris de la voir ici . Finalement ils s’avancèrent, le regard menacent . Ils ricanaient déjà de ce qu'ils allaient lui faire .

    Styx ce tendit comme un arc, attendant que l'un d'eux fassent une erreur . L'ouverture ne tarda pas : Ils croyaient à une proie innocente et facile .

    L'un d'eux ce rua vers elle, les yeux concupiscents. Styx fit un pas de côté, et l'homme tomba dans le vide . D'une poigne de fer, la chasseuse le rattrapa au niveau du cou,  les doigts crispé et le visage froid et sans expression . L'homme commença à ce débattre, suffoquant . Sa résistance devenait moindre de secondes en seconde . Mais l'autre ce repris . Il bondit sur Styx, qui dût lâcher à regret sa proie, qu'elle prit à de main par le collet de sa chemise sale et en lambeau, pour le lancer vers son comparse, qui tomba à la renverse . Son épaule droite la fit aussitôt souffrir, mais elle l'ignora . Elle n'allait pas mourir, ou pire, pour des crampes douloureuses d'une épaule capricieuse . Le premier homme, à moitié étranglé, resta étendu sur le sol, essayant de reprendre sa respiration . L'autre ce releva en grognant, mais n'eut pas le temps de ce remettre totalement sur pied . D'un savant coup de pied au tira, Styx le mis à terre, et ce mis à califourchon sur le torse de l'homme, un sourire cruel au visage . Tira un couteau de sa botte et lui trancha ni plus ni moins, et très proprement, la gorge . L'homme ce débattit en glougloutant des cris inintelligible . Elle s'avança vers l'autre, qui, accroupit, respirait d'une voie rauque . Levant son couteau ruisselant, elle l'abaissa en une courbe circonflexe, mais soudain retint son bras . La pointe de l'arme ce figea à un centimètre du cou de l'homme . Une grimace de pur dégout étira ses lèvres,et elle fut parcourut d'un long frisson. A pas lent, elle ce recula, laissant l'homme, abasourdit, ce relever .

    -" Dégage . " souffla t-elle. La malandrin la regarda, les yeux dans le vague, fixés sur son compagnon, maintenant mort . Styx leva son couteau .

    -" Dégage imbécile ! " Cria t-elle d'une voie terrible . Sous la menace, l'homme pris ses jambes à son cou,plié en deux .

    Styx resta debout une minute entière, son regard allant du mort à son couteau.

    Elle poussa une sorte de grognement, et, l'arme toujours en main, ce rendit à la plage d'un pas lent, l'épaule complétement endolorit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :