• Rowinh

    Par: Libellule Bleue

    Nom (si il est haut placé): //

    Prénom: Rowinh

    Âge: 21 ans, depuis 43 ans.

    Sexe: féminin

    Camp (demon/ angel): Demon

    "race" (Maître épée, Dents affûtées etc...): vampire

    Caractère: Rowinh est une femme assez impulsive qui a beaucoup de mal à résister à ces bas instincts. Il faut dire qu'elle a été mordue il y a encore peu. Elle est courageuse et fait preuve d'une telle ténacité qu'on pourrait la croire obstinée, il n'en est rien. Tout comme il n'est plus rien de la femme qu'elle fut.
    Autrefois si douce, gentille, conventionnelle, la parfaite petite femme de bonne famille. Et puis sa vie à basculer.
    Que dire de la Rohwin vampire ? Si curieuse, savante, intelligente, charmeuse mais pourtant si triste. Elle se perd elle le sait mais elle ne sort pas de sa dérision. Étant vampire elle juge ce changement nécessaire, après tout, n'est telle pas un monstre, prenant chaque jour une vie innocente pour conserver la sienne ?
    Rowinh est méticuleuse et prend bien soin d'elle, dans chaque détail pour donner un semblant de perfection. Elle n'est pas superficielle, non, loin de là. Mais elle aime s'en donner les airs, caché son intelligence pour mieux manipuler. Les hommes, comme les femmes, aiment se sentir supérieur. Et, si face à eux un jolie minois sans cervelle se présente, ils relâchent leur garde et deviennent des marionnettes. C'est drôle de les voirs comprendre qu'ils étaient les proies et non pas les prédateurs.
    Malgré tout, Rowinh reste une femme sensible, notamment à l'art de poésie et au romantisme, bien qu'elle ne le montre pas.
    Ce qu'elle dévoile en revanche, c'est son art, elle a une voix ensorcelante et joue de la harpe avec un talent rare. Elle aime aller dans les auberges afin de partager son talent au autres... Ou du moins l'aimais telle car désormais elle ne joue que pour elle et Hiva, sa lionne.
    Comme je vous l'ai dit, elle est en perdition.
    Rowinh c'est aussi le genre de femme à sourire souvent, à aimé la compagnie mais à se reclure seule pour repenser à avant, quand ses proches restait en vie, quand elle avait des amis. Parce qu'elle sais que dans son état, les gens qui l'entoure meurent. Dans son état. Elle considère le vampirisme comme une maladie et n'hésite pas à aller au devant de la mort. Les gens la disent courageuse mais si elle ne fuit pas la mort c'est parce que au fond d'elle, elle la désire, comme une libération de son fardeau.
    Elle aime la vie mais n'aime pas la sienne et pourtant, être vampire la libérée, sans qu'elle ne s'en rende compte.
    Quand son côté humain et son côté vampire seront en harmonie, nul doutes qu'elle seras plus équilibrée et apte à contrôler ses envies de sang car au delà de tout, sa volontée est assez forte pour réfréner n'importe quel comportement agressif.

    Physique*: Rowinh est une très belle jeune femme, la peau pâle comme tout vampire qui se respecte, elle a un serpent tatoué au poignet, symbole d'éternité, une blague amère qu'elle se fait pour se souvenir à jamais de ce qu'elle est, le serpent immortel qui se mort la queue sans jamais mourir pour autant, peut importe le poison présent dans ses crocs. Ce symbole la représente donc beaucoup.
    Elle a de long cheveux châtain foncé, quelques mèche plus claires à cause du soleil, quand elle le voyait encore.
    De taille normale, fine des mains douces terminés par de longs doigts fins idéaux pour la harpe. Des yeux en amande qui révèle une douce couler noire emprunte de douleur et de danger.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Histoire: issue de bonne famille, fille unique au milieu de trois frères et d'une famille aisé. Élevée au bonnes manières pour un jour être apte à trouver un mari convenable, qui aurait une bonne situation financière, ses parents l'on sensibilisé à l'art et furent ravie quand leur fille trouva exutoire en la harpe. Un instrument digne.
    Oui, Rowinh était la parfaite petite bougeoise instruite mais pas trop, intelligente mais discrète, douée mais modeste.
    Le jour de ses 18 ans, elle fut envoyée dehors pour trouver son animal. Elle en croisa des animaux, oiseaux, cerfs, biches, tout le monde avait parier sur la biche pour elle. Mais aucunes d'entre elle n'était l'animal. Alors elle rencontra des prédateurs, renards, loup, chat et même des blaireau. Rien à faire, elle ne trouvait pas. Puis un jour, elle croisa une lionne, n'y prêta pas trop attention jusqu'à ce qu'elle se retrouve alors à boire dans le même ruisseau qu'elle. Elles comprirent à cet instant qu'elle étaient faites l'une pour l'autre. Si différentes et semblable à la foi. Bien que personne ne trouva de lien entre elles, elles qui partageait la même grâce, la même force de caractère discrète, la même prestance, la même beauté, la même loyauté qu'une mère lionne voue à ses petits. L'amour.
    Elles partageait la même profondeur d'âme, Hiva était ce que Rowinh était au fond d'elle et ce qu'elle était devant les autres.
    Hiva est désormais ce que Rowinh es et ce qu'elle fut.


    Un soir, alors qu'elle avait 21 ans depuis peu, elle alla chanter dehors de chez elle, harpe à la main. Comme d'habitude, les gens, charmés par sa voix et l'instrument s'arrêtait pour écouter.
    Un homme inconnu se tenait parmi eux, fixant Rowinh sans aucune gêne. Et la femme soutient son regard bien qu'on lui avait toujours interdit de le faire.
    Pourquoi me fixe t' il ainsi, se demandait t'elle sans pour autant mettre fin à son spectacle. Quand ce dernier fut fini, elle se leva et se melangea à la foule pour allé à la rencontre de cet étrange personnage mais il était partis.
    Il revient le lendemain, puis le jour suivant et encore. Il en fut ainsi 8 jours durant, aussi Rowinh l'attendait telle le neuvième jour, prête à jouer et à ignorer ce regard fixe poser sur elle.
    Mais l'homme n'était plus là. Elle le chercha du regard mais ne le trouva pas. Alors elle joua. Spectacle fini, sans trace de l'homme, elle rentra chez elle. Il est parti, songea telle amèrement.
    Non, il était derrière elle, arriva face à elle, lui souris, son tient pâle était baigné dans le halo lumineux d'un lampadaire, lui donnant un air divin, ses cheveux blonds, court, n'était pas coiffer et ses yeux verts la fixait avec intensité.

    - Qui êtes vous ? demanda t'elle, hypnotisée par son regard.
    - Suis moi, repondi t-il sans la quitter des yeux.
    - Je ne puis.

    Il la regarda, intrigué, s'approcha, Rowinh ne broncha pas, il sentais le danger et cela l'excitait. Sa vie était si peu palpitante. L'homme l'embrassa puis descendit ses lèvres sur sa nuque et la mordit. Surprise, elle ne cria pas. Et quelques secondes plus tard, il la lâcha et parti, la laissant pour morte.
    Peu de temps plus tard elle fut vampire et lui retrouvé mort, un pieu enfoncé dans le cœur par l'un des frères de Rowinh.
    Le jeune femme pris la fuite.

    Famille: elle en avait une fut un temps, mais plus aujourd'hui.

    Son animal: est une lionne du nom d'Hiva, toute deux on une harmonie importante... La grâce des pas de Rowinh et la même que celle d'Hiva et toute deux marche d'un même pas comme si elle coulait dans un même courant, suivant son fluide comme on suit un chemin, avec habitude et sans contrôle, on se laisse aller.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :