• Rue principale des Nouvelles terres

    La rue principale relie en ligne droite l'entrée du donjon. On y trouve de tout à l'exception des tavernes et des bordels. 

    Le roi tenait à garder une image noble et nette des premiers instant dans sa capitale. 


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Mai à 15:11

    Elfra sentait la présence oppressante du vampire derrière elle. Elle ne l'aimait pas, elle n'aimait pas l'hora qu'il dégageait autant qu'elle l'admirait. 

    En attendant, sa présence si proche lui hérissait l'échine. Mais elle comprenait : son roi avait donné l'ordre de rester en binôme et pour une fois, Mork paraissait écouter. Elle ne sut si c'était pas réjouissance de sentir la peur qu'il lui inspirait ou par principe. Son irritation se voyait clairement : ses longues oreilles s'agitaient parfois. 

    Elle marcha encore un instant et s'amusa à capter les regards des femmes au passage du vampire. Forcément, il était conçu pour avoir un charme démesuré. Avec l'habitude, elle l'oubliait, à Diamantis on savait pourquoi telle personne avait le charme de la dangerosité si bien que la crainte contrebalançait. Ici, elles n'avaient que l'admiration et leur yeux pour pleurer à ses pieds. 

    Elfra eut un sourire sans vraiment savoir pourquoi. C'était cocasse. Une ombre au tableau : Mork était toujours derrière elle. Elle se retourna sans stopper sa marche :

    - Tu n'es pas obligé de me frôler le talon à chaque pas tu sais ! Tu es bien assez grand, tu vas me voir de loin, t'inquiète pas. 

    BOUM ! Elle percuta quelqu'un, s'arrêta net, recula d'un pas, et fut à nouveau arrêtée par le corps froid de Mork. Panique à bord ! Elle glissa sur le côté pour se défaire de cette situation trop embarrassante et regarda le premier percuté. Ou plutôt la première percutée. Celle-ci la dévisageait et son visage se décomposa lorsque leur regards se croisèrent. 

    - Tout vas bien madame ? questionna l'elfe. 

    - Je… oui… et ...vous ? Vos yeux…? 

    Quoi ses yeux ? Qu'avaient-il d'étrange ?!

    - Vos oreilles…? 

    Quoi ses oreilles ?! 

    Un peu prise au dépourvu, Elfra leva le regard vers Mork. Heu... à l'aide ! Pour une fois, elle aurait aimé pouvoir faire de la télépathie. 

    2
    Mercredi 20 Mai à 18:33

    Mork s'amusait de la tension d'Elfra à sa simple présence. Il n'avait encore rien fait !

    Et puis soudain, la panique : elle s’énerve, fonce dans quelqu'un, et... 

    Bon sang, c'était pourtant évident ! Dans l'autre village ou dans cette ville, malgré la foule, malgré le monde : pas un seul elfe, pas un démon, et surtout ils n'avaient pas l'air de connaître les vampires ! Aucune méfiance, aucune crainte, comme si leur sécurité était assurée par la simple présence des gardes dans la rue. Et lui qui se baladait aux côtés d'Elfra comme si tout était normal ! Mais les gens d'ici ne connaissaient évidemment pas les elfes et leurs... petites particularités.

    "Ok, j'ai compris." Pas besoin d'être télépathe pour saisir qu'elle avait besoin d'aide, et les questions de la femmes risquaient d'attirer encore plus l'attention sur eux. Il n'avait plus qu'à faire diversion.

    - Hé bien quoi madame, vous n'avez jamais vu de costume ?

    "Ridicule. Stupide."

    "Merci Tyv. Si t'as mieux je suis preneur."

    Sans plus s'occuper de serpent, il s'avança d'un bon pas non sans bousculer un peu Elfra. Cela le plaçait... très près de la femme. Il la fixa dans les yeux.

    - Je ne vois pas où est le problème à un peu de fantaisie... J'aime bien l'originalité. Pas vous ?

    Il lui sortit le "sourire-mystérieux-ténébreux-et-charmant" dans l'espoir de détourner suffisamment son attention. Déjà qu'elle se calme un peu et qu'elle n'ameute pas le reste de la foule dense de la rue principale.

    3
    Mercredi 20 Mai à 20:39

    Elfra hocha la tête à la réponse de Mork. Elle la trouvait un peu bancale aussi mais… pourquoi pas ? Dans tous les cas, elle devait approuver pour ne pas attirer l'attention. 

    La femme parut très peu convaincue. Elle passait son regard du vampire, fort beau et attrayant,  à l'Elfe, très étrange. Un tel déguisement, aussi réaliste, aussi bien fait n'existait pas ! Et les yeux blancs ?! comment était-ce possible ? 

    Elfra senti le vampire la pousser. Hé un peu plus de douceur gros dindon ! Je me pousse il y a pas de soucis car je veux pas t'avoir à moins d'un mètre de moi ! Pesta t-elle. Mais quand elle se rendit compte, ou du moins se douta, du petit manège qu'il mit en place, elle tendit les oreilles (preuve de son attention). Sérieusement ?! Un numéro de charme ? A quel point fallait-il être beau pour faire oublier quelque chose de frappant ? Elle demandait franchement à voir. Si ça marche…. je sais pas ce que je ferais mais si ça marche…. Mork, tu ne t'éloigne plus de nous. Se dit-elle. 

    La femme, au début septique se serait apprêtée à reculer à son approche, mais Mork avait capturé son regard. Elle se perdit très vite dans la contemplation de ses prunelles dorées. Elle sentit la force insurmontable de l'attirance s'abattre sur elle. Quel homme au monde pouvait être plus charismatique que le prince lui-même… Et quel sourire. Il témoignait d'une virilité et d'un charme sans pareil. Elle s'en mordit la lèvre inférieure en se sentant ratatiner devant la grandeur de sa personne. 

    - Heu...armph… 

    Elle essaya de répondre à sa question mais aucun son logique ne sortit. Et dire qu'elle était mariée. A un pauvre marchand, certes, mais marié. Le temps avait trop cessé de tourné pour s'en soucier. C'était la même sensation qu'un premier amour, mais en plus fort encore. 

    Incroyable ! S'extasia l'elfe à côté. Note : ne jamais sous estimer un vampire. Voir cette scène l'horiphia autant qu'elle la rassura : Mork n'avait jamais fait son numéro de charme avec elle, juste pour jouer. N'est ce pas ? (petit doute, au plus vite écarté). Elle l'espérait vraiment. Car même si le sourire ne lui était pas destiné, elle ne put nier qu'il eut son petit effet. Si elle ressentait des petits papillons dans le ventre, elle n'osait pas imaginer ce que devait ressentir la femme devant lui. 

    Ca a marché. Intervint Orio. 

    Heu oui et alors ? 

    Tu as dis qu'il ne devrait plus jamais vous quitter si ça marchait. 

    J'étais ironique !! Franchement Orio si c'est pour relever ce genre de sottise, autant te taire. 

    C'est pas moi qui l'ai dit… finit-il l'air moqueur. 

    (ça va Mork ? Tu as eu assez d'éloge ? he

     

     

    4
    Mercredi 20 Mai à 21:04

    (Hum... Mouais, pas mal. "Peut mieux faire" je dirais. he)

    La femme ne répondait pas, ce qui faillit faire douter Mork. Mais il la tenait, il le sentait.

    - Ma compagne est parfaitement normale, juste un petit peu farfelue... Et elle s'excuse de vous avoir bousculé.

    Sans perdre son demi-sourire, il pencha légèrement la tête sur le côté. Il ajouta de la voix la plus profonde, la plus envoûtante qu'il puisse.

    - Vous nous pardonnerez ?

    Mais qu'elle parte ! Qu'elle transforme l'elfe dans sa mémoire en une simple femme fantaisiste ! Et qu'ils puissent quitter cette rue si dense pour aviser de la suite...

    5
    Mercredi 20 Mai à 21:55

    Elfra mit un petit temps avant de réagir. Elle fronça les sourcils et sortie de sa contemplation (contemplation portée a la mâchoire de Mork ...) Sa quoi ?!!!!! Sa compagne ?! Hé Mork ! Sa camarade suffisait largement ! Non mais il se sent poussé des ailes !! Et c'est qui que tu traites de farfelu ?! 

    Elle porta son attention sur la femme. Son visage avait fondu après le petit mouvement de tête minion du vampire 

    - ....oui.... Je.... Je ne .... 

    - Vous n'allez pas nous déranger plus longtemps. Aida l'Elfe toujours faussement vexée par les propos de Mork. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Aux yeux de cette femme, elle était bien "farfelue" mais des mots moins rabaissant auraient put être utilisés... 

    - oui... C'est ça... 

    Elle s'incline légèrement, gauchement, et s'éclipsa. Elle avait apparemment un mal fou à détourner le regard. Vu a moitié de profil Mork était tout aussi charmant. Elle s'en alla. 

    Elfra le regardait, les bras croisés. Mais fini par le remercier d'une moue plus détendue, bien qu'encore un peu boudeuse. 

    6
    Mercredi 20 Mai à 22:03

    Mok garda son sourire jusqu'à ce que la femme soit hors de vue. Puis il le perdit aussi soudainement qu'il était arrivé. 

    - On reste pas là, souffla-t-il. On se trouve une ruelle et on trouve une solution pour ton apparence. On avisera ensuite.

    Il se tourna enfin vers Elfra, premier regard depuis le début de l'altercation. 

    7
    Jeudi 21 Mai à 08:24

    Ah ça ! Cette perte de sourire ne la surpris pas. Quel acteur ! Et dire qu'il venait de les sortir d'une situation avec un simple sourire. C'était trop beau pour être vrai, sans mauvais jeu de mot. 

    Elle decroisa les bras dès sa proposition pour la suite des événements et hocha, presque d'un air sage, la tête. Elle s'en remettait a lui pour le coup. 

    - Je te suis. 

    Si elle pouvait passer à l'arrière en prime, cela lui retirera bien des préoccupations. Déjà, elle pouvait mettre la distance souhaitable entre le vampire et elle. Elle ne risquait plus de rentrer dans qui que ce soit. Et sa grande taille allait lui permettre de le suivre sans le perdre de vue trop vite. En avant ! 

    Elle se remémora les paroles du vampire dans son coin. C'est elle où il n'avait pas prit son grand air sarcastique ? Où il avait juste été préoccupé de ne pas être entendu en ne parlant pas trop fort ? Etais-ce réellement possible que Mork se préoccupe de quelque chose a en perdre son côté désinvolte ? INCROYABLE ! 

     

    8
    Jeudi 21 Mai à 08:50

    Il prit donc les devants, longeant les façades des bâtisses. Il bifurqua dans une première rue, encore trop large à son goût. Puis de celle-ci, prit encore un chemin annexe, dans un petit passage entre deux maisons. Ce n'était pas réellement une rue, aucune porte ne donnait là-dessus et par conséquent personne n'y passait. C'était juste un genre de recoin, peut-être une "cour" pour les habitants de la maison d'à-côté, peut-être juste une erreur de construction qui se terminait plus loin en cul-de-sac.

    Il se retourna vers Elfra. Il faisait plus sombre ici, il était plus à son aise, pouvait même totalement retirer sa capuche. Et surtout, aussi longtemps que les gens ne seraient pas curieux, ils pourraient parler en paix.

    9
    Jeudi 21 Mai à 11:11

    Elfra l'avait suivit. C'est fou... En plus de tous leurs dons, les vampires avaient le chic pour se rendre dans les ruelles sombres. Elle se demandait s'il avait vraiment chercher son chemin ou si ses pas l'avaient naturellement conduit ici. 

     

    Elle regarda Mork se tourner vers elle. L'elfe avait bien assez confiance en elle pour supporter sans trop de mal un regard mais le vampire était bien trop impressionnant et dangereux. C'était un être supérieur aux humains dû a sa position de chasseur et eux de proie. Sa crainte persistante, elle detourna le regard : 

    - bon. Tu comptes m'arracher les oreilles et me crever les yeux ? Car je vois pas trop comment tu comptes me changer soudainement en humaine... 

    Génial Elfra. Tu as d'autres idées de ce genre a lui donner ?  

    10
    Jeudi 21 Mai à 11:41

    - C'est tentant, sourit Mork... Mais ça risque de ne pas être plus discret de se balader avec une "humaine" ensanglantée.

    Il l'observa de pieds en cape, comme perdu dans ses pensées. Il pourrait lui prêter son capuchon, qui jurerait avec ses vêtements clairs et légers... Mais lui ne pouvait pas s'exposer en pleine lumière au milieu de la rue principale. Le soir approchait, mais en attendant le soleil était toujours bien présent. Saleté de lumière.

    Lumière.

    Saleté de lumière.

    Il changea son regard et fronça un peu les sourcils.

    - Je voudrais... essayer quelque chose.

    Si la lumière ne s'arrêtait plus sur le corps d'Elfra, comme si celui-ci était entièrement plongé dans l'ombre... Invisible ? C'était possible, il l'avait déjà fait pour lui, à la condition qu'il sache exactement où se trouvait l'elfe. Mais elle ne pourrait plus interagir avec l'extérieur. Par contre, si il effaçait simplement effacer la pointe de ses oreilles, assombrissait ses yeux... 

    Il laissa couler son pouvoir et observa le résultat. Ici, dans la ruelle sombre, cela rendait bien. Mais en pleine lumière, aux yeux de tous ? Ça pourrait aller de loin, mais ne résisterait pas à une observation attentive. Il leur faudrait faire profil bas.

    - Qu'est ce que tu pense de ça ?

    Il désigna la vitre derrière lui, qui fermait la fenêtre d'une maison sombre. Elle pouvait se regarder dedans comme dans un miroir, bien qu'avec moins de couleurs.

    11
    Jeudi 21 Mai à 16:13

    " c'est tentant".... Oui bien sûr. Est ce que les vampires se considèrent comme des cannibales ou se considerent-ils comme une espère à part entière ? Elfra n'en savait rien et laissa la question en suspens. 

    Elle le laissa ensuite faire et fut surprise de le voir se concentrer sur son pouvoir. Il allait la faire disparaitre et continuer tout seul ?! Pas très rassurée, elle le laissa tout de même faire. 

    Lorsque Mork commença à puiser dans ce nouveau don, la bête apparue a ses côtés. Elfra ne réagit pas : elle ne la voyait pas. L'animal faisait juste preuve de présence pour aider le vampire à cibler l'endroit à faire disparaitre. Ou plutôt, l'endroit où les rayons lumineux devaient poursuivre leur route. Après, elle parut prendre automatiquement le relais pour permettre à Mork de ne plus y prêter attention, ou pour limiter sa fatigue. 

    Elfra tourna le regard vers sa vitre sombre et afficha une mine surprise. Ses oreilles ! Prise de peur, elle porta la main à celle-ci et les sentit. Invisibles, mais toujours présentes. Comme quoi, on ne voyait pas tout ce qui existait. 

    - Woww ! Mork ! Comment tu as fais ça ?! Ça sera largement suffisant je penses... 

    12
    Jeudi 21 Mai à 17:00

    Assez fier de lui, Mork haussa les épaules d'un geste désinvolte.

    - Et je sens qu'avec mon... artefact je pourrais tenir ça aussi longtemps que nécessaire.

    Lorsqu'il avait sentit la créature prendre le relais et lui permettre de relâcher sa concentration, il avait été grandement soulagé. Il n'était pas certain d'avoir pu tenir son illusion trop sur la durée, surtout si on lui demandait de parler ou de réfléchir à autre chose. Là il sentait juste le titillement de son pouvoir, comme rappel qu'il mettait son énergie là-dedans.

    Cette petite réussite lui donnait des idées. C'était un début, mais il était certain de pouvoir faire beaucoup plus !

    - Maintenant que nous sommes incognitos, nous allons pouvoir reprendre les recherches. Et faisons attention à ce que nous disons.

    Il avait bien envie de savoir ce qui se trouvait au bout de cette rue, et la raison de toute cette animation. 

    13
    Jeudi 21 Mai à 18:38

    - Ton artéfact ? Répéta t-elle en cherchant la bête fine et imposante. Elle ne la voyait nul part. 

    Elle passa et lui fit un signe avenant de la main : 

    - Bien. Je te suis.

    Si lui avait l'air de savoir ce qu'ils cherchaient, ce n'était pas le cas de l'elfe. Dans sa lancée, lui remettre les commandes un peu plus longtemps ne devrait pas la tuer.

    14
    Lundi 25 Mai à 14:22

    Mork repartit vers les rues plus pratiquées. Il marchait d'un bon pas, forçant Elfra à faire de même, si elle voulait que l'illusion tienne. Il était pressé d'en savoir plus malgré ce petit contretemps, contretemps qui aura au moins eut le mérite de leur en apprendre plus sur ces gens : ils ne connaissaient pas les elfes et ne semblaient pas plus prémunis aux pouvoirs des vampires que ceux du village précédent. Visiblement, il n'y avait que des humains.

    Il rejoignirent la rue principale et n'eurent plus qu'à reprendre leur progression vers le coeur de la ville.

    15
    Lundi 25 Mai à 16:19

    (je sais pas du tout où on va :/ ) 

    Elfra le suivit sans paraitre peiner. 

    Elle regardait les personnes autour d'elle et ne perçu par un visage surpris ou perplexe. Elle était parfaitement humaine apparemment. Elle n'aurait jamais cru le pouvoir de Mork aussi puissant au point de pouvoir faire disparaitre certaines choses. C'était effarant et effrayant ! 

    Après quelques pas, elle remarqua une vieille dame essayant de se faire un passage au milieu de la rue. Elle portait des paniers apparemment bien remplis. 

    - Mork attend ! Fit l'elfe avant de se rendre dans la direction de la mamie. 

    Elle s'approcha et lui sourit, l'air bienveillant : 

    - Bonjour madame. Vous paraissez peiner avec vos paniers. Voulez-vous de l'aide ? 

    - Oh ! C'est si aimable de votre part ! 

    - Où allez vous comme ça ? 

    - Chez moi, petite. Avec le fête de ce soir… je vais préparer des tartes ihih. 

    - La fête vous dites ? 

    - héhé (elle fini de lui passer ses paniers) oui. La fête dans les pleines. Tu connais pas ? 

    - Non… Je viens de loin. Vous pourriez me dire ? 

    - Allons chez moi, on y sera plus tranquille. 

    Elfra regarda si Mork avait suivit et emboita le pas de la vieille dame. 

    (je vois déjà la réaction de Mork ! he

    16
    Lundi 25 Mai à 16:56

    (Hé ben... Au moins on est deux ?)

    "Elle est pas sérieuse ?!"

    Mork regarda l'elfe porter secours à la vieille femme avec sa bonté et sa générosité naturelle... Mais bon sang, est-ce que c'était le moment ? Ils étaient là pour en apprendre plus sur cette ville, pas pour faire oeuvre de charité !

    Toutefois, le vampire n'avait pas le choix : si il s'éloignait trop d'elle, Elfra perdrait les illusions qui agissaient sur son corps, et les regards se tourneraient à nouveau vers elle. Il y avait la promesse faites à Murtagh, aussi... Bref, il leur emboîta le pas, mais en silence et sans s'extasier. Après les quelques échanges des deux femmes, il tendit toutefois une oreille attentive. Une fête dans les plaines ? Ce soir ? Si la vieille pouvait leur apprendre quelques informations, et à l'abri des regards en prime... finalement c'était plutôt un bon plan.

    Mork allongea un peu la foulée pour se porter à leur hauteur.

    - Tu veux que je porte quelque chose ?

    Il s'adressait à Elfra. Avec son ton familier, il était clairement avec elle, la vieille s'en rendrait bien compte. Et au moins elle ne le laissera pas à la porte au moment de parler de cette "fête".

    Et puis, pour être sincère, ces quelques paniers ne devaient pas êtres plus lourds qu'Ankatha. Pas un problème pour lui.

    17
    Mardi 26 Mai à 07:53

    (c'est bon ça va mieux maintenant ^^ je me sens moins en chemin sans visibilité :D) 

    Elfra aimait bien les mamies. Ou du moins les vieilles personnes avenantes, bavardes et généreuses. Dans ces circonstances, elle les adorait bien plus ! 

    Ils marchèrent quelques pas avant que Mork ne se propose. Il était pourtant bien le dernier, en général, à faire acte de présence pour ce genre de tâche. Il doit y trouver son compte quelque par. Songea t-elle sans lui en vouloir. Elfra était de nature trop spontanée pour s'attarder sur de tels traits de caractère car au final, c'étaient les plus faciles à convaincre ou a bercer. Elle hocha donc la tête sans se départir de son sourire : 

    - Oui merci Mork.  

    Elle lui passa à peu près la moitié de son chargement et se tourna à nouveau vers la dame. Celle-ci les avait regardé avec un large sourire : 

    - Oh. Quel brave jeune homme ! Ihih, je savais pas que les personnes de notre temps prenaient encore le temps d'aider des vieillottes comme moi ! (à quel temps le dis-tu....T_T) Votre compagnon doit être bien gentil car c'est pas mon mari qui aurait fait ça… (elle leur sourit, réellement ravit) 

    - Excusez moi.. Mais nous ne sommes que des camarades de voyages. 

    La vieille émit un rire en regardant à nouveau devant elle : 

    - C'est comme ça que ça commence… 

    Leur guide bifurqua dans une ruelle annexe où les bâtiments se montraient bien plus propice à un habitat plus calme. 

    Elle ouvrit une porte, traversa un couloir et entama une montée d'escalier. A ce moment, intérieurement, Elfra pestait. Zut… Elle n'aurait pas put habiter au rez-de-chaussée ?! Ca s'annonçait long... 

    18
    Mardi 26 Mai à 08:43

    Deuxième rencontre de la journée, deuxième fois qu'on faisait allusion à leur proximité... Un homme et une femme ne pouvaient donc pas se promener ensemble sans qu'on y cherche des sentiments ? Certes, la première fois c'est lui qui avait laissé tomber le sous-entendu... Mais c'était pour le bien de son récit ! Il ne regrettait rien ! De toute façon, qui ici se souviendra d'eux après leur départ ? Par contre, la remarque sur le "brave jeune homme" l'amusa beaucoup.

    "J'ai environ dix fois ton âge, la vieille. Ou alors, les humains d'ici sont très particulier !"

    Evidemment, il n'en souffla pas mot.

    L'arrivée devant les escaliers ne lui fit pas bien peur : les "lourds" paniers de la femme n'étaient pas grand chose pour lui. Mais il espérait que Elfra avait bien choisie sa proie... pardon : son informatrice, et qu'ils n'étaient pas en train de perdre du temps.

    L'elfe paraissait plus peiner dans les marches, mais bon... Échanger encore du poids maintenant paraîtrait louche. Et si une vieille pensait arriver à le faire, la dynamique petite Elfra le pourrait bien aussi, non ? 

    19
    Mardi 26 Mai à 12:20

    Elfra pestait non pas pour elle, mais pour le temps qu'allait mettre la bonne vieille à monter. Leurs longues marches, leurs combats à répétitions à Diamantis ou même depuis leur voyage l'avait bien trop forgé pour ne pas la faire rechigner devant quelques escaliers.

    Calmement, elle montait chaque marches après la mamie. Après deux étages, ils furent enfin arrivés. 

    - Vous alliez vraiment monter vos sacs toute seule ? S'étonna t-elle 

    - Oh non ! Cela m'aurait prit l'après midi à descendre et remonter ! héhé. Le jour où je ne pourrais plus atteindre mon habitat, il sera temps pour moi de quitter ce monde ! Venez braves gens. 

    Elle avait ouvert sa porte et rentra dans ce qui semblait être un petit studio. Il payait pas de mine mais avait le minimum vital : un lit, une table, des chaises, un établit. 

    - Tenez, posez moi tout ça dans le coin à côté de l'établit. Je m'en occuperais plus tard. Voulez-vous vous désaltérer un peu ? 

    - Ce n'est pas de refus. 

    La vieille leur servit de l'eau en leur proposant de s'assoir autour de la petite table. 

    - Alors comme ça vous n'êtes pas d'ici ? Engagea t-elle 

    - Non, répondit Elfra sur le ton de la conversation, On vient… de loin. Aussi longtemps qu'on s'en souvienne, on a jamais eut d'habitat fixe. 

    - Oh ! Voilà qui explique pourquoi vous ne connaissez pas la fête la plus importante de tout le royaume ! Mais comment gagnez-vous votre vie sur les routes ?! 

    L'elfe aurait aimé resté sur le sujet de cette mystérieuse fête mais l'étape de la mise en confiance s'imposait. 

    - Oh. On se débrouille ! On chasse la plupart du temps. Cela nous évite d'avoir des provisions trop encombrantes. Et nous avons nos gourdes pour de l'eau. 

    - Oh je vois. Le minimum vital ! 

    - Oui tout à fait.

    - Mais… comment dormez vous ? 

    - La plupart du temps à la belle étoile et un bon feu de camp. 

    - Mais… et l'hiver ? 

    - On a... des animaux… des...chiens qui nous tiennent un maximum chaud. Mais sinon on fait notre possible pour trouver un endroit afin d'être hébergé le temps d'une nuit. En échange de service la plupart du temps. Mais parlez nous un peu de cette ville. C'est là première fois que nous nous y rendons. Où sommes nous ? 

    - A la capitale de ce royaume. A ce que disent les voyageurs, c'est de loin l'endroit le plus moche et le plus banal de ces terres. 

    Elfra émit un rire en haussant légèrement les épaules. Petit signe d'approbation quand bien même elle n'en savait rien. 

    - Continuez vers l'ouest, poursuivit la vieille, on dit que les paysages sont magi… heu. Sont tous plus beaux les uns que les autres ! 

    20
    Mardi 26 Mai à 17:35

    Mork avait laissé Elfra parlé pour deux, elle s'en sortait bien et était de toute manière plus ouverte. Mais les affirmations de la vieille femme le surprirent. Le plus moche et le plus banal ? Cette ville au moins aussi grosse que Picroche ? Et puis, qu'allait-elle dire avant de s'arrêter ? Magnifiques ? Majestueux ? ... Magiques ? Si ils ne trouvaient pas ici l'artefact de Murtagh, ils auraient tout intérêt à pousser vers là-bas, vers ces paysages si fameux. En attendant il s'imposa dans la conversation pour rediriger la femme vers ce qui les intéressait :

    - Vous parliez d'une fête ce soir. C'est la raison de cette animation ?

    Ce devait être une bien grosse fête... 

    21
    Samedi 30 Mai à 19:09

    - Ah ! Cette fête est dans la bouche de tout le monde ces derniers temps. 

    Elle rigola et s'expliqua patiemment : 

    - Des fois, je ne sais pas quand car je n'ai absolument pas la notion du temps, je sais pas lire l'heure ni les dates. Ihih. Bon enfin, des fois, à intervalle très éloignés, les nobles annoncent la fête dans les plaines de la capitale. Tout le monde y met du sien ! Il y a un buffet à volonté toute la soirée. C'est complètement ouvert, du paysan au roi lui-même ! Bon bien sûr, les gardes grouillent dans tous les sens et nous fixe tous. Mais c'est un grand moment. Et ce soir, c'est la fête la plus attendue de ces 20 dernières années ! 

    - Oh… et pourquoi ? 

    Elfra avait le visage ouvert, enjoué, amusé par les tons différents que prenait la petite vieille. 

    - Ahhh oui il vous manque des détails. IHIH. Cette soirée est toujours organisée pour un noble en particulier. Durant sa fête, il a tout le loisir de se choisir sa fiancée. Ou son fiancé lorsqu'il s'agit de femme noble. Et plus l'élu est pauvre ou a une basse classe sociale, plus c'est valorisé ensuite entre eux, les nobles. 

    Incroyable ! Songea l'efle qui n'en croyait presque pas ses oreilles. 

    - Pourquoi est-ce aussi bien vu ? 

    - Car lorsqu'il noble choisi sa fiancée, le but ultime est d'en faire une noble incontestable. Donc ils aiment voir transformation se faire. 

    - Et donc pourquoi cette fête est plus importante que les autres ?

    - Car la fête est organisée pour le prince et la princesse en personne ! Non pas un futur mariage, mais deux en un seul coup ! Et un choix royal ! 

    Elfra souriait toujours de toutes ses dents. C'était à peine croyable, mais si c'était véritable, ils devaient toucher deux mots à Murtagh et à la reine des Angels ! Il fallait à tout prix cette tradition à Diamantis ! 

    Elle regarda Mork pour essayer de voir ce qu'il en pensait, ou juste pour l'inviter à faire part de possible autres questions. 

    22
    Dimanche 31 Mai à 10:50

    Mork assimilait les informations. Il ne s'était plus mêlé de politique depuis un moment à Diamantis, concluant que cela n'apportait que les ennuis et le malheur. Mais il avait suffisamment d'expérience pour savoir qu'une tradition pareille ne s'était jamais faite de mémoire de vampire. Et on ne connaissait pas de mémoire qui aille plus loin que celle d'un vampire.

    Après, savoir si c'était une bonne chose ou non, il n'en savait rien. Ça sonnait plutôt avant-gardiste, cette fête où tout le monde était sur un pied d'égalité, ces gens du peuple élevé au rang de seigneurs ou de dames... Mais sincèrement, que pouvait-on ressentir en étant relégué au rang d'objet à exhiber, de s'entendre dire "Ha, quelle transformation ! Grâce à moi tu n'est plus l'affreuse mégère crotteuse de ton ancienne vie". Et tout en sachant que sa famille s'y trouve encore, dans cette ancienne vie ?

    Bref, il ne voulait pas se risquer à juger la tradition, et préféra prendre les faits tels quels. Loin de s'extasier autant que Elfra.

    - Et dites-moi... Sur quels critères sont choisis les futurs mariés ? En général ?

    Il s'attendait à quelque chose du genre "la beauté au naturel", "le physique", car sinon quoi ? Ce n'est pas en une soirée qu'on peut apprendre à connaître quelqu'un. Raison de plus pour rester critique vis-à-vis de cette tradition.

    En même temps, il réfléchissait à leur but final : l'artefact de Murtagh. Il ne voyait pas comment orienter la discussion pour obtenir des informations dessus, sachant qu'ils ignoraient même à quoi il ressemblait. Par contre, si la ville se vidait ce soir et que tous les gardes se trouvaient dans les plaines... C'était l'occasion rêvée pour "visiter" un peu la ville. Et le château. Il devait bien y avoir un château, non ? Si artefact il y avait, il l'imaginait bien là-dedans.

    23
    Dimanche 31 Mai à 17:56

    La vieille haussa les épaules : 

    - Je n'en sais fichtre rien ! Tout dépend des nobles ! Certains auront des critères physique, d'autres s'attardent sur le caractère. D'autres recherchent la perfection. Vous devriez commencer à vous préparer d'ailleurs, gentils et minions comme vous êtes, vous avez toutes vos chances ! 

    Elfra rigola 

    - Nous avons affaire plus urgente. 

    La dame leva le doigt, le regard malicieux. Elle quitta sa chaise pour se baisser et fouiller sous son lit. 

    - Taratata ! Rien n'est plus urgent ce soir ! Au lieu d'aller vous saouler aux tavernes ce soir, vous irez tenter votre chance !

    - Oh non ! ne vous embêter pas ! On aime les pantalons confortables… Je ne suis même pas sûre que nous irons à la fête ! 

    - Vous prendrez ça comme un cadeau de remerciement. 

    Elle se releva en leur montrant deux "sorte" tenues. 

    - Je suis couturière, laissez moi vous faire de belles tuniques pour la fête, et pour votre voyage ! 

    - Nous avons plus besoin d'un endroit où dormir pour la nuit que de vêtement ! 

    Elle parut réfléchir un instant : 

    - Au rez-de-chaussé, un appartemment est innocupé depuis belle lurette. 

    - Ce serait parfait ! 

    - Et pour vos vêtements ? 

     

    24
    Dimanche 31 Mai à 18:43

    Une couturière ? C'était bien aimable à elle, mais il ne tenait vraiment pas à aller à cette fête. Une telle occasion ne pouvait pas se rater, il fallait qu'ils en profitent ! Au moins pour l'appartement au rez-de-chaussé, personne ne viendrait les déranger : les gardes auraient certainement bien mieux à faire.

    Il guetta la réaction d'Elfra. Elle le laissa répondre. Après tout, il pouvaient accepter le cadeau de la femme, faire mine de se rendre à la fête, et lui fausser compagnie dès le début. Ils auraient au moins l'avantage de porter des vêtement à la mode de cette ville, qui attireraient moins l'attention et les rendraient plus discrets.

    - Si cela vous fait plaisir... Mais c'est du travail, non ? Vous pensez vraiment avoir terminé pour ce soir ?

    Il étudia les tenues qu'elle venait de sortir. Elle comptait juste adapter des modèles à leur taille ? Et pourquoi tant de gentillesse d'abord ? Ils avait juste porté trois paniers sur deux volées d'escalier... rien de bien miraculeux. Mork était toujours sceptique devant les marques de sympathie gratuite. Il y avait forcément quelque chose derrière.

    25
    Dimanche 31 Mai à 18:56

    La vieille s'assit sur son lit : 

    - Ces tenues sont presque déjà portables. J'aurais largement fini avant ! Mais mes tartes ne vont pas se faire toutes seule. 

    - Je peux les faire pour vous. Se proposa Elfra. 

    C'était logique : Elle leur faisait de nouvelles tenues, et elle lui faisait ses tartes. 

    - Avec plaisir jeune fille. J'ai déjà fais la pâte. Il ne reste plus qu'à étaler, garnir, et cuir. 

    Elfra se leva donc pour se rendre dans la "cuisine" et s'occuper de la pâte. La vieille prit ses files et ses aiguilles et se concentra. 

    - Pourquoi faites vous cela ? 

    - Quoi ça ? 

    - Nous aider autant. 

    - Hé ! Je suis mamie ! C'est mon devoir de faire la bonne poire et d'aider les gens autour de moi. 

    26
    Dimanche 31 Mai à 19:52

    Mork était toujours sceptique. Elle avait bonne mine la "mamie"... mais elle devait forcément en tirer un bénéfice quelque part. Il en restait convaincu. Il avait trop connu la nature humaine.

    Pour autant, il se voyait mal aider Elfra. Ça ne devait pas être bien compliqué, mais il n'avait par réellement cuisiné depuis des lustres et il ne se voyait pas changer aujourd'hui. Il resta là, à observer la vieille dame qui cousait, en réfléchissant.

    - Madame ? Vous parliez du prince et de la princesse, du roi en personne... En tant que voyageur je m'intéresse beaucoup à l'architecture de votre ville, et j'aimerais fort voir l'allure du palais ou du donjon. Comme on compte visiter la ville demain, vous sauriez m'indiquer comme le trouver facilement ?

    "Ce qui m'intéresserait beaucoup plus que les bout de tissus que vous êtes en train d'arranger."

    27
    Dimanche 31 Mai à 20:37

    Elle s'esclaffa rapidement : 

    - Oua ! Le château ne se visite pas, voyageur ! Osez y mettre un pied, et vous le regretterez ! Et en dehors de la fête de ce soir, aucun noble ne parle a des gens aussi bas que nous ! 

    Elfra était contente d'entendre Mork poursuivre la conversation. Elle avait eu peur de le voir s'ennuyer a mourir chez cette dame. Elle était même sûre qu'il s'ennuyait. Mais s'il pouvait continuer a reculer des informations, voilà qui arrangeait tout le monde. De plus, cette mamie paraissait avoir le mal de la solitude, comme beaucoup de vieille personnes. Sa méfiance paraissait être au plus bas, du moment qu'ils la faisaient causer. 

    28
    Dimanche 31 Mai à 20:48

    - Ho, mais je ne parlais pas de le visiter, se rattrapa-t-il pour la rassurer. Juste de le voir de l'extérieur ! On peut le voir, pas vrai ?

    Et voilà. Pas si avant-gardiste, cette société de l'autre monde.

    29
    Dimanche 31 Mai à 22:27

    - Ah ! Oui bien sûr dans ce cas. Vous n'avez qu'à aller au bout de la rue principale. Mais vous n'allez pas voir grand chose… Les remparts sont dans la continuité de ceux encadrant la ville. Aussi large. Donc bonbon pour voir le château. 

    De son côté, Elfra ne voyait pas vraiment où voulait en venir son camarade. Que cherchait-il à avoir ? 

    30
    Dimanche 31 Mai à 23:32

    - Ho, je vois. Tant pis. Merci quand même !

    "Et si tu crois que ce sont des remparts qui vont m'arrêter..."

    Surtout pour le principe de la discussion et pour tenir son rôle, Mork demanda ensuite :

    - Et sinon, vous auriez des bâtiments à me conseiller pour notre visite de demain ?

    Qui sait si il n'aurait pas quelques informations supplémentaires sur le fonctionnement de cette société ? Les plus grosses institutions avaient généralement les plus beaux bâtiments, non ? 

    31
    Jeudi 4 Juin à 12:00

    - Heu…. Pas en ville non. Vous êtes voyageur… Vous devriez savoir que tout nos monuments sont en extérieur. 

    Elle commença à s'inquiété. C'était vraiment des voyageurs de longue date ou occasionnels ? 

    32
    Jeudi 4 Juin à 14:16

    "Et m****..."

    Il avait été trop gourmand en informations, évidemment, et devait commencer à paraître louche. Il ne connaissait rien de rien à ces terres, comment faire passer cela ?

    - Nous sommes voyageurs, oui... Mais nous sommes arrivés par la mer, nous venons de plus loin encore. Nous n'avons pas beaucoup voyagé à pieds sur ces terres. Vous dites qu'il y a des monuments intéressants à l'extérieur des villes ?

    C'était finalement la vérité, en omettant qu'ils venaient d'un autre monde et qu'ils avaient voyagé entre les dimensions. Il espérait paraître crédible et ne pas faire ENCORE une erreur qui l'enfoncerait plus.

    33
    Jeudi 4 Juin à 16:37

    La vieille s'arrêta une nouvelle fois de coudre pour le dévisager. Elle plissa les yeux !

    - Vous êtes des pirates reconvertis ? 

    Elfra avait suivit l'échange et sentait la tension monter. Vite… vite. Quelque chose ! Elle se força un sourire et une attitude décontractée :

    - Madame, vous les disposez de quelle manière vos fruits coupés sur votre tarte ? J'en ai jamais fais à vrai dire… (petit mensonge)

    - Tu n'en a jamais fais ?! Attends j'arrive. 

    Manquerait plus que ça : ces personnages mystérieux lui gâcherait ses belles tartes. Elle examina le travaille de l'elfe camouflée et se remit à sourire :

    - Tu te débrouille incroyablement bien pour une première fois ! Là, il te suffit de recouper les fruits en lamelles et de les disposer en cercles. Et le cercle se referme vers l'intérieur. 

    - Oh ! Je crois que ma mère les disposait plus en ligne, c'est drôle les différentes manières de faire ! 

    - Ahah ! C'est parce que j'aime représenter le symbole très connu en ce monde. Je sais même plus ce qu'il signifie. Mais les gens aiment beaucoup les spirales ces derniers temps. 

    - C'est amusant !

    La vieille retourna s'assoir et reprit sa couture. 

     

    34
    Jeudi 4 Juin à 17:26

    Merci Elfra ? Bon, elle lui devait bien ça. N'empêche, pourquoi forcement cet amalgame avec les pirates ? Il n'y avait que des bandits sur la mer ? Surprenant, mais crédible. Il ne s'était pas attardé longtemps au village précédent, mais il n'avait vu aucun navire dans la baie, alors qu'il y avait des habitations toutes proches. Aucun navire à part celui qu'ils avaient échoué : un navire de pirate.

    Il avait suivit la conversation avec Elfra, classant la nouvelle information parmi les autres. La mode des spirales. Pourquoi pas ? Il s'en désintéressa assez vite. A Diamantis il y avait eut la mode des fleurs, puis des fourrures... les spirales n'étaient qu'une excentricité comme une autre.

    La vieille avait perdu le fil de la conversation, il n'allait pas se remettre tout seul dans le piège. Il avait apprit ce qu'il voulait, il s'éloigna un peu d'elle. Désœuvré, il jeta un œil par la fenêtre dans la rue en contrebas.

    La vieille avait l'air solitaire. Elle était contente de leur présence parce qu'elle n'avait pas beaucoup de visite. Si il lui arrivait un... accident, elle ne serait pas découverte de sitôt. Après tout, qu'est ce qui lui empêchait de poser franchement des questions plus gênantes, quitte à ce qu'elle découvre leur nature ? Il suffisait de faire en sorte à ce qu'elle ne puisse plus parler ensuite...

    35
    Jeudi 4 Juin à 18:09

    (Ma pauvre petite vieille ! cry tu es trop cruel Mork ! Je vais te mettre des bâtons dans les roues si je peux hehe) 

    Elfra ne le regardait déjà plus, trop concentrer pour faire honneur aux tartes de la vieille. Celle-ci avait fini le costume d'Elfra et échangea donc pour s'occuper de celui pour le jeune homme. 

    - Vous y allez à la fête, vous ? Questionna Elfra pour briser le silence. 

    - Hum…. Bien sûr ! Pour déposer les préparatifs déjà. Ensuite j'en profiterais pour parler du beau temps avec d'autres petit vieux. Puis je complimenterais les jeunes car ils seront tous beaux. Et enfin je rentrerais chez moi et vous préparerait l'appartement du rez-de-chaussée. 

    - Oh mais non ! Ne nous préparez rien de plus ! Et puis… Nous ne sommes pas que deux… 

    - Ah ?! 

    - Nous sommes cinq. 

    - Bah… Ou sont vos autres compagnons ? 

    - Nous avons tous des centres d'intérêt différents. On aime se disperser un peu en ville pour que chacun y trouve son compte.

    - Dois-je en conclure que votre passe temps c'est d'aider les personnes en difficulté ?  

    Elfra répondit d'un sourire tendre et passa son regard sur Mork. Si de son côté aider la gratifiait automatiquement, elle était surprise de voir le vampire toujours présent. Il paraissait perdu dans ses pensées. A quoi songeait-il ? Rien de gords et sanglant, elle l'espérait. 

    D'un autre côté, elle était ravis. Si elle avait eu peur de lui au début, cette crainte s'en était allée. Lorsqu'ils n'étaient que les deux, elle s'était attendue à devoir subir un asseaux de crocs, de rire et de sarcasme. La, la présence de la vieille la protégeait. En quelque sorte… elle l'espérait. (elle a le droit d'espérer…)

    36
    Jeudi 4 Juin à 19:24

    (Elle est tellement gentille... Ça ferait mal au cœur.)

    Aider les personnes en difficulté, oui. Mork adorait ça. Il le faisait tout les jours. Ah mais si, je vous assure : quand il décidait d'aider quelqu'un, cette personne n'avait plus jamais de problème !

    Il hésitait encore sur la conduite à tenir. Prudence et sécurité ou jouer le tout pour le tout ? 

    Bah.

    Depuis quand Mork était classé comme "prudent" ?

    Il se détourna de la fenêtre et revint vers le centre de la pièce.

    - Dites-moi, vous avez l'air de bien connaître la ville, la région, ses habitants... Ça vous dirait quelque chose, un objet magique ou mystérieux ?

    Question à la fois trop directe et trop vague, mais il ne voyait pas comment l'amener autrement sur le sujet. Et si il étaient là, c'était bien pour obtenir des informations, non ? Donc à un moment donner, il fallait forcer les choses.

    37
    Vendredi 5 Juin à 10:39

    Elfra releva vivement le nez, surprise. A quoi jouait-il ?! Il s'était lancé le concours de faire le maximum de gaffe possible en moins d'une heure ?! Les habitants n'avaient pas l'air de connaitre les créatures alors l'elfe en avait automatiquement déduit qu'ils ne connaissaient pas la magie non plus. En fin de compte, la question valait peut-être la peine d'être posée. 

    Elle le dévisagea à nouveau avant d'étouffer un rire : 

    - Après le pirate, l'illuminé. La magie n'existe pas voyons ! Et je ne vois pas ce que vous entendez par mystérieux. 

    38
    Vendredi 5 Juin à 11:02

    Mork aurait pu être vexé, mais finalement cette remarque désobligeante lui en apprenait encore un peu plus sur ce monde. Même si c'était un élément qu'il avait déjà deviné.

    - Un objet particulièrement connu ou adoré sans raison alors ? Ou... Je ne sais pas, un symbole ?

    Il n'y avait aucune raison pour que l'artefact de Murtagh soit connu par les habitants de cette ville. Mais il ne coûtait rien de tenter sa chance, et c'était le seul moyen qu'il voyait de trouver des informations. Sinon ils n'avaient plus qu'à s'en remettre au hasard, comme pour tous les "objets" précédents.

    39
    Vendredi 5 Juin à 12:02

    Quel étrange personnage… quelle étrange requête ! Elle essaya tout de même de rester naturelle : 

    - Des symboles, il y en a des dizaines ! Tous avec une signification différente. Mais c'est pas à une vieille inculte qu'il faut demander ce genre de chose ? Aller donc papoter avec un historien ou un libraire ! 

     

    40
    Vendredi 5 Juin à 14:15

    Evidemment. Il n'était guère plus avancé. Il soupira avant de secoua la tête.

    - C'est pas grave, merci quand même.

    Retour au plan de base. Exploration ce soir. C'était peut-être maigre pour détourner son attention, mais il reprit pour la vieille :

    - Je peux me rendre utile à quelque chose au moins ?

    Qu'elle mette ses questions et son agacement sur le compte de l'ennuis, peut-être ? 

    41
    Lundi 8 Juin à 13:16

    - Tu peux aller aider ta copine à faire les tartes. Il m'en faut encore deux sans compter celle que tu es en train de faire, jeune fille. 

    Elfra releva le nez. Quoi ?! Mork accepterait de se mettre à la cuisine !? Impensable ! Et l'elfe ne voulait absolument pas le voir acquiescer car vu la place du plan de travail, ils seraient bien trop proche. Il pourrait s'accorder des coups en douce. Elle n'avait toujours pas oublié le rictus qui avait animé son visage lorsque Murtagh les avaient mit en équipe. Elle s'attendant toujours à un dérapage de la part du vampire. Encore plus au vu de l'écart insouciant fait en parlant à la vieille dame.  

    42
    Lundi 8 Juin à 19:44

    Le vampire grogna, agacé. Lui, aligner proprement des bandes de fruits sur une couche de pâte ? Elle l'avait bien regardé ? Il était de plus en plus tenté de mettre ses idées à exécution, histoire de voir si elle pouvait toujours goutter ses tartes avec une gorge en moins, mais... il se retint encore une fois. Elle était en train de leur coudre des tenues, il pouvait au moins la laisser finir son ouvrage. Il lui devait bien ça. 

    - Je peux couper les fruit, grommela-t-il finalement avec autant d'entrain et d'enthousiasme qu'il pouvait en donner à l'idée de préparer ce plat d'herbivore.

    Au moins, manipuler un couteau, c'était encore dans son domaine de compétences.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    43
    Mardi 14 Juillet à 12:54

    (Tu as commencé un relooking pour ce blog mais tu ne l'as pas terminé, pas vrai ? A moins de passer par la barre de recherche, il n'y a pas moyen d'accéder à certains lieux démons. Pour quelqu'un comme moi qui connait bien, ce n'est pas bien grave, mais... ça prête à confusion.)

    44
    Jeudi 16 Juillet à 14:04

    (ohlala oui malheur et sacrilège ! J'ai commencé... Sans terminer. Mais tu verrais le foutoir que c'est ! C'est déprimant... C'est si long de tout recasé au bon endroit. J'étais vraiment bordélique au collège, c'est fou ! Bon je le suis encore maintenant... Mais maintenant c'est un bordel organisé. Pas comme avant ! Bon bref. Je m'y mets... Demain ?) 

    45
    Jeudi 16 Juillet à 15:53

    (J'imagine bien volontiers... En plus je crois que je l'ai déjà dit, mais je te souhaite bien du courage. En vrai pour nous et nos élus ça ne change pas grand chose, mais pour d'éventuels autres joueurs c'est plus effrayants.)

    46
    Vendredi 17 Juillet à 09:45

    (Et voilà ! tout beau tout propre. A peu près... Déjà c'est remit en ordre et la navigation simplifiée peut être plus simple ? 

    Après je sais pas s'il y aura de nouvelles personnes. Et d'un certain côté je ne l'espère pas. Diamantis commence à se faire très vieux et je rame du point de vue administratif et du point de vue de la trame. Je sais ce que je dois faire pour préparer la rentrée des élus, ça fait plus de six mois que je me dis "aller, il faut tout mettre en place" mais piouf, j'arrive pas à me motiver. Et là encore plus depuis que je réorganise Diamantis. Franchement.. des lieux sont mal fait, le monde est ulta simplifié, il n'y a pas de profondeur ! (tu vois ce que je veux dire ?) ) 

    47
    Vendredi 17 Juillet à 12:21

    (Ouaip, c'est même plus visuel que quand c'était dans les menus, et on peut avoir accès à tout... Je crois.

    En tout cas je comprends ce que tu veux dire. C'est aussi l'impression que me donnait Ethanor à ses débuts, tu sais ? Mais je pense que bien tourné, même un univers à priori simpliste peut donner de bonnes surprises et s'approfondir avec le temps. Après c'est sûr qu'il faut y mettre un peu d'énergie, et je comprend aussi très bien qu'on puisse ne pas en avoir assez (surtout en ce qui concerne notre bon vieil ami : le TEMPS !).

    Bref, je ne veux surtout pas mettre la pression... mais je tiens quand même à préciser qu'il y a du potentiel dans c't'histoire. Et qu'il y a ici des personnages auxquels je me suis bien attachée. (Mais quitte à rester entre nous, ça se fait aussi. Mine de rien c'est un peu ce qui se passe sur Ethanor.))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :